Variété de produits de placement

REER (régime enregistré d’épargne-retraite)

Un régime d’épargne qui est enregistré auprès du gouvernement fédéral et qui offre les avantages fiscaux suivants :

Croissance à l’abri de l’impôt
Les revenus réalisés sur les placements dans un REER, plutôt que d’être imposés au moment où ils sont gagnés, font l’objet d’une imposition différée. Cela signifie que les investisseurs n’ont pas à verser d’impôt sur ces revenus jusqu’à ce qu’ils les retirent du régime. Ainsi, les sommes qu’ils auraient autrement versées en impôt leur rapportent des revenus. Au fil des ans, cela peut représenter un montant d’épargne considérable.

Déduction d’impôt
Le montant des cotisations versées à un REER est déductible d’impôt (sous réserve du plafond établi). Pour une année donnée, l’investisseur peut donc déduire de son revenu imposable le montant des cotisations qu’il a versées, ce qui réduit l’impôt sur le revenu à payer.

Trois éléments différencient un REER collectif d’un REER individuel :

  • Les cotisations à un REER collectif peuvent être versées par retenues salariales.
  • Les employeurs paient les frais d’administration des régimes collectifs.
  • Les REER collectifs proposent habituellement des taux plus élevés sur les placements garantis et des frais de gestion de placement moins élevés.

Plafond de cotisation
Le plafond de cotisation, défini dans la Loi de l’impôt sur le revenu, correspond à 18 pour cent du revenu gagné de l’année précédente, moins le facteur d’équivalence de l’année précédente. Ce plafond de 18 pour cent est assujetti à un maximum en dollars. Lorsque les cotisations versées au REER sont inférieures au plafond établi, il reste ce que l’on appelle des droits de cotisation inutilisés. Supposons, par exemple, qu’un investisseur puisse verser une cotisation annuelle maximale de
7000 $, mais qu’il affecte seulement 2000 $ à son REER. Le montant de ses droits de cotisation inutilisés serait alors égal à 5000 $ et pourrait être reporté pendant une période illimitée. Pour de plus amples renseignements sur le plafond de cotisation au REER, visitez le www.cra-arc.gc.ca/esrvc-srvce/tx/ndvdls/qckccss/menu-fra.html.

RNEE (régime non enregistré d’épargne)

Un régime d’épargne qui fournit des occasions de placements qui ne sont pas régies par la réglementation gouvernementale et qui ne sont assujetties à aucun plafond de cotisation. Dans ce type de régime, la croissance des placements est imposée annuellement. Par contre, à la cessation d’emploi ou à la retraite, les participants à un RNEE bénéficient de beaucoup de souplesse, puisqu’aucune règle d’immobilisation ne s’applique.

CELI (compte d’épargne libre d’impôt)

Un compte d’épargne libre d’impôt vous permet de faire fructifier votre épargne à l’abri de l’impôt. Vous pouvez utiliser votre épargne du CELI comme complément à votre revenu de retraite ou pour tout autre objectif d’épargne avant la retraite.

Les sommes en dollars après impôts que vous cotisez à un CELI fructifient à l’abri de l’impôt. Comme les retraits sont eux aussi libres d’impôt, le CELI peut être utilisé pour épargner pour la retraite, pour procurer un revenu de retraite ou pour financer des vacances ou l’achat d’une nouvelle voiture. Pour être admissible au CELI, l’investisseur doit être âgé d’au moins 18 ans, être résident canadien et être titulaire d’un numéro d’assurance sociale valide.

Il est possible d’ouvrir plusieurs CELI pourvu que la somme des cotisations annuelles pour tous les comptes ne dépasse pas le plafond de cotisation annuel au CELI. Tous les droits de cotisation inutilisés sont reportés indéfiniment.

Les revenus générés par un CELI et les retraits qui y sont effectués n’ont aucune incidence sur l’admissibilité aux prestations et aux crédits fédéraux fondés sur le revenu comme la pension de la Sécurité de la vieillesse, le Supplément de revenu garanti ou la prestation fiscale canadienne pour enfants. Les cotisations ne sont pas déductibles du revenu imposable et le revenu de placement gagné dans le compte ainsi que les pertes ou les gains en capital ne sont pas considérés comme un revenu imposable.

Le CELI permet aux personnes âgées de bénéficier d’un instrument d’épargne à l’abri de l’impôt pour satisfaire leurs besoins d’épargne, même après l’âge de 71 ans.

Pour connaître votre plafond de cotisation au CELI, consultez le site Web de l’Agence du revenu du Canada au www.cra-arc.gc.ca/celi.

FERR (fonds enregistré de revenu de retraite)

Un FERR sert habituellement à transformer l’actif accumulé d’un régime d’épargne enregistré – le plus souvent un REER – en un revenu de retraite.

Vous pouvez transférer un REER dans un FERR, à l’abri de l’impôt, en tout temps avant la fin de l’année de votre 71e anniversaire de naissance. Vous devez aussi commencer à toucher des prestations de votre FERR au plus tard à la fin de l’année civile suivante.

Vous ne payez pas d’impôt lorsque vous virez votre actif puisque vous ne faites alors aucun retrait en espèces. Par contre, les prestations provenant du FERR sont imposables l’année même de leur versement.

Le FERR offre beaucoup de souplesse en ce qui a trait aux prestations. Vous pouvez en choisir le montant, sous réserve d’un minimum prescrit en fonction de la valeur de votre FERR et de votre âge au début de chaque année. Vous pouvez également faire varier le montant de vos prestations d’une année à l’autre, en fonction de vos besoins en matière de revenu et de vos obligations financières. Par exemple, vous pouvez choisir d’augmenter vos prestations d’une année à l’autre afin de contrer l’effet de l’inflation.

Cette plus grande souplesse s’accompagne toutefois de plus grandes responsabilités. Plus vous retirez d’argent les premières années, moins il vous en restera à long terme. Votre épargne pourrait donc durer votre vie entière ou seulement quelques années, à vous de décider! N’oubliez pas que les retraits importants peuvent également avoir une incidence sur votre taux d’imposition marginal pour l’année, augmentant du coup le montant total d’impôt que vous aurez à payer.

FRV (fonds de revenu viager)

Un FRV est un compte à l’abri de l’impôt qui permet de recevoir la valeur accumulée d’un REER immobilisé.

Contrairement à vos cotisations à un REER individuel, cet argent doit absolument servir à vous procurer un revenu de retraite.

Le FRV est conçu pour fournir un revenu garanti la vie durant; toutefois, certaines restrictions s’appliquent. Dans la plupart des cas, vous ne pouvez pas liquider votre FRV. Le gouvernement détermine les montants minimal et maximal que vous pouvez recevoir chaque année de votre FRV. À l’intérieur de ces limites, vous avez cependant le contrôle sur vos options de placement et le montant des prestations que vous choisissez de recevoir.

Au Manitoba et en Saskatchewan, le fonds de revenu de retraite prescrit (FRRP) constitue une autre option pour écouler les montants immobilisés d’un REER. Il offre la même souplesse qu’un FRV et a l’avantage de ne pas faire l’objet d’un plafond de retrait maximal annuel ou d’une restriction quant à la liquidation.

Rente

La rente constitue une autre option pour transformer votre épargne-retraite en revenu. Elle procure un revenu garanti pendant une période déterminée, atténue le risque de placement courant et n’exige aucune gestion de placement de votre part.

Les contrats de rente sont établis par des compagnies d’assurance-vie. Aux termes d’un tel contrat, vous versez à l’assureur une somme forfaitaire − qu’elle provienne d’un régime de pension à cotisations déterminées, d’un REER, d’un FERR, d’un FRV, d’un FRRI, d’un FERR prescrit, d’un régime de participation différée aux bénéfices (RPDB), ou de votre épargne non enregistrée.

En contrepartie de cette somme, l’assureur vous verse un revenu régulier (comme une prestation de retraite) garanti pour une période déterminée ou jusqu’à la fin de vos jours. Selon le type de rente choisi, les paiements pourraient être versés à votre conjoint ou à un autre bénéficiaire après votre décès. Le montant exact de la rente mensuelle que vous toucherez dépendra de divers facteurs,
dont :

  • Le montant du capital affecté à la constitution de la rente. Plus votre versement sera élevé et plus vos prestations seront considérables. Par exemple, vous obtiendrez une rente beaucoup plus importante avec une prime unique de 500 000 $ qu’avec 100 000 $.
  • Votre âge. En général, plus vous êtes âgé lorsque vous commencez à recevoir votre rente, plus vos prestations sont élevées. Si vous souscrivez une rente à un âge relativement jeune, vos prestations seront moins élevées, car votre espérance de vie sera plus longue.
  • Le type de rente choisi. Les caractéristiques varient selon les types de rente. Certaines comportent des avantages précieux qui se traduisent toutefois par des prestations mensuelles moindres.
  • Les taux d’intérêt en vigueur au moment où vous convertirez votre épargne en rente. En général, le taux d’intérêt en vigueur au moment de la conversion demeure fixe pour toute la durée de la rente. Si les taux d’intérêt sont très bas, votre revenu sera inférieur à vos attentes. Par contre, si les taux d’intérêt sont élevés, vous obtiendrez des prestations plus substantielles. Une fois la rente souscrite, vous recevez des paiements fixes et réguliers. Cependant, vous ne pouvez pas annuler le contrat ni en modifier les modalités.

Les paiements d’une rente constituée au moyen de l’épargne d’un régime enregistré sont imposables en totalité, tandis que les paiements d’une rente constituée au moyen de fonds non enregistrés sont imposables en partie seulement.

La Great-West et la conception graphique de la clé sont des marques de commerce de La Great-West, compagnie d’assurance-vie (la Great-West) utilisées sous licence par ses filiales la London Life, Compagnie d’Assurance-Vie (la London Life) et La Compagnie d’Assurance du Canada sur la Vie (la Canada-Vie). Tel qu’il est décrit, les produits de retraite, d’épargne et de revenu collectifs sont établis par la London Life et les rentes immédiates sont établies par la Canada-Vie.